YouTubeurs & YouTubeuses

Machine à fric ou machine à trac ?
Aller directement à la fiche atelier

, Être influenceur.ceuse, c’est quoi?

Dans l’univers des réseaux sociaux, l’influenceur.ceuse est suivie par une communauté allant de quelques milliers à plusieurs millions de fidèles. Qu’elle ou il soit suivi.e pour ses tutos (beauté, pâtisserie, bricolage DIY (Do It Yourself*), ses sketchs parodiques ou la mise en scène de ses voyages, apprécié.e pour son franc parler, sa joie de vivre ou son humour… C’est avant tout son nombre d’abonnés et le taux d’engagement de sa communauté qui définit son degré d’influence.

* A faire soi-même

Influenceur, influenceuse, une vie de rêve…

Des voyages tous frais payés, des journées passées à jouer aux jeux vidéo, des expériences hors du commun visibles à chaque nouvelle publication, on ne peut qu’envier la vie de ces personnalités qui investissent nos fils d’actualité sur YouTube, Instagram et autres médias sociaux. Gagner sa vie en se filmant dans sa chambre ou son salon semble accessible, facile et nourrit par conséquent des ambitions dans les cours de récré.

Pourtant, la réussite de quelques un.e.s cache la précarité du plus grand nombre et elles et ils sont de plus en plus nombreux.ses à évoquer sur les réseaux leur épuisement à la tâche, leurs doutes, leur burn-out. Les revenus sont fluctuants, incertains, l’activité de vidéaste sur YouTube peu pérenne et surtout largement dépendante des règles, constamment renouvelées, de la plateforme qui héberge leur contenu.

dépendants.tes aux algorithmes

Dans la jungle des réseaux sociaux, l’algorithme est roi, mais un roi capricieux dont  le fonctionnement nébuleux suscite des croyances

conduisant à la superstition :

– Comment sortir de la masse des quelque 300 à 500 heures (selon les sources) de vidéo uploadées sur YouTube chaque minute ?

– Pourquoi cette story sur Instagram a-t-elle percée parmi les 280 000 autres qui sont sorties ces soixante dernières secondes ?

– Quid de ce snap envoyé en même temps que 2 millions d’autres ?

La viralité de toute publication sur les réseaux sociaux n’est pas prédictible alors, selon les périodes, on se plaît à croire qu’écrire le titre de sa

 vidéo YouTube EN MAJUSCULES améliorera sa visibilité ou que tel hashtag (mot-clef) assurera une place chaudement recherchée dans l’onglet “tendances” du réseau social, ou encore qu’ajouter des et des à sa vignette induira un pic de clics sur la vidéo.

Dans cette course aux vues, aux likes, aux pouces bleus, avoir un engagement constant de la part de sa communauté est un travail de tous

les jours, et même de chaque minute, afin que les marques vous accordent leur confiance et s’affichent à vos côtés pour la prochaine

publication.

%

des internautes français qui suivent un influenceur déclarent avoir acheté un produit qui lui a été conseillé (2017).

EN PRATIQUE

- YouTubeurs & YouTubeuses -
Aller à la fiche atelier

    Pour aller plus loin

dolor. consequat. venenatis efficitur. libero adipiscing id mattis quis, amet, nec Phasellus